L’envie scolaire…

« L’Espoir est cette chose emplumée
Qui cherche dans l’âme
Chante la mélodie sans les paroles
Et ne s’arrête jamais »

— Emily Dickinson

Depuis mars 2020, et l’entrée dans nos vies d’un « cygne noir », nous vivons un contexte d’exercice de nos professions totalement inédit.

Article Wikipédia « Théorie du cygne noir » : c’est un évènement rare et imprévisible, dont les conséquences sont d’une portée considérable et exceptionnelle.

Simultanément, nous devons enseigner et éduquer en situation de pandémie, de risque attentat permanent et subir les conséquences d’une crise économique sans précédent.

Nous sommes face à la complexité, à l’incertitude et au stress. S’y ajoutent la surmédiatisation et l’effet démultiplicateur des échanges sur les réseaux sociaux.

Ce que nous traversons est un défi et une véritable épreuve pour les usagers (les jeunes et leurs familles) et les professionnels du service public d’éducation, qui ont tous montré une exceptionnelle capacité de résilience dans une situation que personne n’aurait pu anticiper.

Il a fallu faire face, faire preuve de créativité et d’initiative pour préserver le sens de l’école, c’est ce qui fait de nous des personnels en évolution, comme l’évoque le concept d’ « antifragilité » de Nassim Nicolas TALEB. Le résilient subit les chocs mais garde sa cohésion en restant identique alors que l’ « antifragile » possède une sensibilité positive à l’accroissement de la variabilité, il s’améliore.

CPE n’est pas un métier

« S’attaquer au métier c’est engager la controverse », Yves CLOT. J’ai commencé à engager cette réflexion durant la longue période avant les vacances de Noël, en écoutant des collègues en de souffrance professionnelle, s’estimant peu reconnus ou utilisés comme déversoir de tout de ce que personne ne veut faire dans les établissements. La place particulière duLire la suite « CPE n’est pas un métier« 

L’esprit affamé, peut-être.

Quand on parle de réussite scolaire on en revient toujours à la question de l’implication parentale. Qui mène inévitablement au rapport entre inégalités de réussite scolaire et appartenance sociale. De nombreux facteurs sociaux ont été étudiés : la question du quartier, du logement, de la maîtrise de la langue, des codes et attendus de l’institution,Lire la suite « L’esprit affamé, peut-être. »

Je CROP donc je suis

A la rentrée de septembre, cette année, il a fait très chaud. On a évidemment vu fleurir des tenues allégées dans l’établissement, ce qui a créé des crispations et fait débat chez les adultes chargés de maintenir un minimum de cohérence éducative. La guerre des Crop Tops est depuis quelques années un des marronniers chouchousLire la suite « Je CROP donc je suis »

Histoire(s) de la violence

Dans la vie d’un établissement scolaire, il peut régulièrement y avoir des manifestations de violence physique : bagarres à l’intérieur et à l’extérieur, dans la rue, avec parfois des armes blanches, explosions de violence pure, acharnée, très difficile à disperser et à calmer en attendant l’arrivée des forces de l’ordre. Quand le conseil de disciplineLire la suite « Histoire(s) de la violence »


Abonnez-vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.